Oscar et la dame rose reste votre roman epistolaire ecrit via Eric-Emmanuel Schmitt en 2002.

Oscar et la dame rose reste votre roman epistolaire ecrit via Eric-Emmanuel Schmitt en 2002.

C’est le troisieme volet des cinq recits du « Cycle de l’Invisible ».

Ce livre contient deux personnages principaux Oscar un garcon de dix ans et la dame en rose, une vieille infirmiere. Les parents d’Oscar sont peu presents dans votre livre, mais c’est eux qui sont le facteur declenchant de l’amitie qui nait entre le jeune garcon et la vieille dame. Ce roman aborde la fond et le christianisme, mais c’est aussi une jolie lecon de vie.

Oscar sait depuis le commencement qu’il va mourir, puisqu’il reste atteint d’une leucemie dont il ne guerira nullement. Il a tres vite compris qu’il ne faudrait que dalle qu’il attende de l’ensemble de ses parents trop desempares et trop apeures pour l’aider a avis sur single parent match affronter la mort et ce passage si ardu. C’est a ce moment qu’il rencontre J’ai dame rose. Cette ancienne dame n’a gui?re peur de rien et elle regarde la realite i  ci?te, elle visite nos malades en hopitaux et permet a l’enfant de vivre mieux ses derniers jours.

Elle lui suggere d’ecrire des lettres a Dieu, aussi si l’enfant n’est jamais croyant, il le fera. Cet enfant est tres lucide et malgre le silence qui l’entoure il comprend clairement que sa greffe de moelle osseuse fut votre echec. L’auteur decrit au mieux la lucidite et le combat que mene un petit face au cancer qui le ronge. J’ai rencontre avec Marie-Rose sera determinante pour les derniers journees d’Oscar. En lui proposant d’ecrire a Dieu, elle lui permet d’exprimer son desarroi et son angoisse. Cette phrase : « On m’appelle Crane d’?uf, j’ai l’air d’avoir sept ans, je vis a l’hopital a cause de mon cancer et je ne t’ai jamais adresse la parole parce que je crois meme gui?re que tu existes », retrace bien l’etat d’esprit de ce petit malade.

Elle lui offre aussi un sursis supplementaire en lui demandant d’imaginer que tous les jours apparai®t comme en fera dix ans de une vie.

Ainsi, il vivra chacune des etapes qu’il aurait du connaitre si le destin n’en avait nullement decide autrement. On verra ainsi defiler l’ensemble des periodes de sa vie de l’adolescence a la vieillesse jusqu’a ses derniers journees. Grace a cette dernii?re, il decouvre egalement les possibilites de surmonter sa peur d’la souffrance et de la mort. Notre livre reste un message rassurant sur la maniere d’apprehender la mort, mais aussi sur la maniere de jouir constamment d’une vie tel si celle-ci devait s’arreter brusquement.

Un deuxieme probleme reste evoque : celui des reactions de l’entourage proche par rapport a une situation d’autant plus dramatique qu’elle pointe un enfant d’une dizaine d’annees juste. Indeniablement, ses parents ne reagissent jamais comme l’enfant aurait pu le souhaiter. Ils paraissent incapables de l’aider, car en proie eux-memes a une grande souffrance. Quand Oscar decouvre en ecoutant a Notre a du medecin qui s’occupe de lui, que sa mort reste certaine et ineluctable, il se rend compte de l’impact qu’a une telle nouvelle concernant ses parents et leur facon de la recevoir.

Sa reaction va i?tre alors inattendue et quelque part legerement violente, irreflechie et egoiste : il eprouve votre sentiment de detestation vis-a-vis d’eux. A ce moment le desespoir l’envahit. Notre relation avec ses parents va s’ameliorer quand Marie-Rose lui explique que cela lui arrive les renvoie a un propre fond et que la difficulte a surmonter leur peur en est d’autant plus vive. La l’enfant commence a nos saisir et cherche a obtenir leur pardon. J’ai phrase : » Excusez-moi, j’avais oublie que, vous aussi, 1 jour, vous alliez mourir » symbolise cette initiative.

L’auteur nous montre bien alors la difficulte de se rendre compte et d’admettre que l’on a besoin d’etre aide et secouru dans certains moments tres difficiles de sa propre life. Heureusement l’enfant n’est pas seul et Marie-Rose represente alors l’aide tant esperee. E3lle vient le voir tous les jours et Eric-Emmanuel nous montre bien l’importance de une telle cousine qui permet a l’enfant de bien vivre Des specialistes moments ainsi que profiter de chaque instant. Cette femme reste tres fine et elle sait a quel point on peut changer le cours des evenements par une astuce toute simple, mais tres efficace.

Un nouvelle aspect attractif de ce roman tient au fera que les diverses epoques de vie seront vues a travers le regard d’un enfant de dix ans. Ca donne un eclairage nouveau au lecteur qui redecouvre des sentiments qu’il a pu eprouver.