Les mecs qui n’avaient pas la moindre idee de ce dont ils parlaient

Les mecs qui n’avaient pas la moindre idee de ce dont ils parlaient

Je ne pense pas qu’on se rencontrera, ce n’est pas mon but, je voulais juste te dire bonjour et te complimenter

Certains ont meme souhaite me faire part de leurs experiences de problemes de sante mentale. « J’en ai moi-meme souffert dans le passe », m’a ecrit Shawn*. « Cela affecte definitivement les deux parties et necessite beaucoup de comprehension et d’empathie. Mais bon, tout le monde est un peu fou. »

Mais d’autres semblaient juste avoir besoin de quelqu’un a qui parler des defis de vivre avec des problemes de sante mentale. Dave* a ecrit : « J’aime que tu sois malade. Je le suis aussi. Je suis juste ici pour ressentir une certaine proximite et me sentir moins merdique, meme si c’est juste pour un moment. »

Danny* a repondu : « Je suis un toxicomane en voie de sevrage, donc ce n’est pas moi qui vais te juger. » Et lui d’ajouter : « Je ne trouve pas que ce soit quelque chose de redhibitoire. Au contraire. D’experience, la seule chose que les filles aiment encore plus qu’un bad boy, c’est un bad boy repenti. »

Les mecs que ca excitait

J’ai vite decouvert que certains mecs s’interessaient a moi uniquement a cause de mes problemes de sante mentale. Le premier message que John m’a ecrit etait : « Je suis partant pour ce beau defi appele Sofia ».

Une poignee de mecs semblaient attires par l’idee de sortir avec une fille du type Angelina Jolie dans Une vie volee – un fantasme qu’ils ont developpe sur la base de stereotypes negatifs. Le premier message de Scott* etait : « Ton profil est une lecture interessante. Je parie que tu es excellente au lit ». Je lui ai demande pourquoi et il m’a explique que « La plupart des filles qui ont une maladie mentale et des problemes avec leur pere sont geniales sous les draps. Passionnees, sauvages, confiantes. Pas prudes pour un sou. Je sais pas. Peut-etre parce que ca leur permet de se liberer de leur vie tordue. »

« Je ne vais pas mentir, l’expression folle dans la vie folle au lit est completement vraie, mais je suis sur que tu le sais. T’as l’air marrante, interessante et drole./Penses-tu que les femmes atteintes de maladie mentale sont plus audacieuses au lit ?/ Haha parfois. Je sors toujours avec des filles anxieuses ou depressives, et elles sont toujours audacieuses. »

Quand John* m’a envoye un message sur Instagram (apres que je l’ai swipe a gauche), je lui ai demande pourquoi il a decide d’insister. « Je ne vais pas mentir, l’expression folle dans la vie folle au lit est completement vraie, mais je suis sur que tu le sais. »

Andy* a fait echo a la meme idee quand je lui ai demande pourquoi il m’avait swipee a droite. « Je sors toujours avec des filles anxieuses ou depressives, et elles sont toujours audacieuses. Peut-etre parce que quand on est deprime, le sexe soulage le stress. »

La depression bipolaire ne definit pas ma personnalite, ni celle de qui que ce soit d’autre d’ailleurs, mais selon le Dr Yvonne Thomas, psychologue et experte en relations basee a Los Angeles, « Une personne atteinte de maladie mentale peut etre prise pour une personne indifferente, insensible ou distante, ce qui peut affecter la capacite a commencer une relation avec une nouvelle personne. »

Quand j’ai demande a Matt* ce qu’il pensait du fait de sortir avec une femme souffrant de depression bipolaire, il etait sceptique. « Tout depend. Je pense que cela fait partie de https://datingranking.net/fr/romancetale-review/ ton identite mais j’espere que tu ne la laisses pas te definir. Si la maladie mentale te rend mechante, cela rendrait les choses difficiles. Si tu es deja mechante de nature, je pense que la maladie amplifie ta mechancete. Donc si c’est ton cas, je me vois mal gerer ca. »